home Contact Rechercher Rechercher Un site de l'associationAvicenn
bandeau
Lien vers: PagePrincipale
Vous avez dit nanos ? (définitions, métrologie, etc.)
Produits et applications nano
Réglementations (étiquetage, déclaration par les entreprises, registres nationaux, etc.)
Risques nano (toxicité, recherches, incertitudes, etc.)
Préoccupations :

Les infos de VeilleNanos
LettreVN017-20170511-une_small


Abonnez-vous gratuitement ici

Les précédents n° de la lettre VeilleNanos

Quels impacts des recherches nano financées par l’Europe ?

Par MD et l'équipe Avicenn - brève initialement publiée dans la lettre VeilleNanos n°8/9 du 30 décembre 2013

En mai 2013, quelques mois avant le lancement d’Horizon 2020, la Commission Européenne a commandité début mai 2013 l'évaluation ex post et l’étude d'impact du financement de la thématique "Nanotechnologies, Matériaux et nouvelles technologies de Production" (NMP) via un appel d'offres pour un montant possible de 400 000 euros. L'étude est censée apporter des éléments de réponse aux questions suivantes :
  • Dans quelle mesure le thème NMP a-t-il répondu aux besoins et aux questions de l'industrie et de la société européenne ?
  • Les outils et les thèmes proposés étaient-ils adaptés à la réalisation des objectifs du thème ?
  • Dans quelle mesure et par quels moyens les projets financés ont atteint les résultats escomptés ?
  • Quel a été le retour sur investissement ? Aurait-on pu obtenir un résultat similaire via la mise en œuvre d'autres projets, à l'échelle nationale ou régionale ?
  • Quelles leçons peut-on en tirer dans la préparation de la programmation d’Horizon 2020 ?
Les candidatures devaient être envoyées avant le 17 août 2013. Et l’étude devrait être achevée à l’automne 2014.

→ Nous ignorons pour l’heure si un prestataire a déjà été sélectionné et espérons que les dimensions sanitaires, environnementales, éthiques et démocratiques seront bien prises en compte au-delà des seuls aspects économiques de court terme.
La demande d’efficience de l’argent public destiné aux chercheurs a certes conduit à des investissements publics visant à accélérer les transferts vers des applications marchandes. Mais si des programmes « Science en Société » ont également été développés pour permettre à des sociologues, philosophes, et autres chercheurs en sciences sociales de gagner un droit de présence à côté des représentants des sciences « dures », la juxtaposition des deux mondes « sciences » et « société » permet-elle de concrétiser les objectifs de développement durable des recherches et innovations nano et la mise en démocratie des choix technologiques financés par les contribuables européens ?


Sur le même sujet :