home Contact Espace collectif
rss
bandeau
Lien vers: PagePrincipale
Rubriques thématiques :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
twitter-veillenanos
Lien vers: https://twitter.com/#!/VeilleNanos fb-avicennl
Lien vers: https://www.facebook.com/VeilleNanos

Newsletter VeilleNanos
LettreVN017-20170511-une_small
Abonnez-vous gratuitement ici

Tous les n° de la lettre VeilleNanos

Alertes thématiques

Notre compilation d'actus :gadget_wikinanos_small
Lien vers: http://wikinanos.fr



Toutes nos publications

- en librairie
EditionsYMichel_logo_small4

Consultation 2014

Vous avez la parole !
par D.L. 23 mai 2014

Merci, vous avez été 50 parmi 660 abonné-e-s à nous répondre avant le 18 mars 2014.

Au fil de nos travaux, auxquels chacun-e est invité-e à contribuer, nous intégrerons des améliorations, dans la mesure du temps disponible.


Les lecteurs

49 répondants sont abonnés, dont 20% connaissent Veillenanos depuis 2010, 16% depuis 2011, 26% depuis 2012, 36% depuis 2013, et 2% depuis cette année.
consultation_2014_Q1

Quels sont les enjeux qui vous intéressent le plus ?



consultation_2014_Q3

Comment utilisez-vous l'information trouvée sur nos sites ?


Cela dépend du sujet traité dans la newsletter.

Veille réglementaire, dans le cadre de mes missions.


Information générale et synthétique me permettant d'aller chercher plus d'informations si nécessaire ;
J'en propose de temps en temps des extraits dans des articles dans notre revue au quotidien, selon l'information.

Pour la recherche en éducation dans le champ de la didactique des Questions Socialement Vives
Je relais sur page facebook ou blog
Connaissances globales sur les nanos pour mon travail.
Lecture, base de recherche d'autres données sur le thème.
Information de personnes susceptibles d'être intéressées.
Utilisations au fil des parutions comme prise de connaissance et recherche d'approfondissement progressif pour bien connaitre le contexte.
Simple et claire
Lecture puis analyse, s'il y a des liens pour avoir plus d'infos, j'y vais.
Veille quotidienne sur la réglementation des nanomatériaux

Je tiens l'entreprise à jour des informations liées au lobby sur le sujet et à l'évolution de la réglementation.
J'émets un bulletin de veille régulier sur ce sujet et votre site est l'une de mes sources (sans doute la plus complète).
Documentation
Information - veille
Alimentation veille - Identification des travaux en cours.
Je relaie cette information à d'autres entrepreneurs susceptibles d'être interessés

Veille, partage d'info et échanges avec membres de mon réseau de travail
C'est une information complementaire pour mieux comprendre l'application des nanos dans les nouvelles techniques de construction des bâtiments.
Je l'utilise pour mes travaux de recherches.
Je la lis, je la diffuse également quand les articles sont particulièrement intéressants, ce qui est souvent le cas.

Connaissance, veille. J'aimerais tourner un documentaire sur le sujet mais pour l'instant c'est juste un projet.

Usage journalistique et usage personnel sur l'évolution des sujets touchant les nanoparticules et les nanotechnologies.
Je la redirige vers mes étudiants - essentiellement vers mes étudiants de Nanotechnologies : je suis enseignant en Culture Générale dans une école d'ingénieurs.
D'abord mieux comprendre, cerner la problématique puis essayer de répondre aux besoins actuels en nanotechnologies.
Je relaie parfois sur mon blog.

Pour parfaire mes connaissances sur le sujet des nanos.
En fonction des thématiques nous les portons à connaissance aux médecins du travail et aux IPRP de notre Service de Santé au Travail.

Informations sur les colloques
En veille pour compléter des rapports internes, lecture et analyse

En priorité sur le plan de la Santé.

Usage dans le cadre de la veille professionnelle que je fais sur la question des nanos. Information à mon entourage hors vie professionnelle.
Lecture; transmission aux labos


Quelles évolutions souhaitez-vous recommander à AVICENN pour faciliter votre rôle de relais-veilleur citoyen ?


Concernant l’organisation de l’info
Avoir des onglets différents sur les évolutions des réglementations en ce qui concerne les nano dans tous les domaines cités ci-dessus.

Il serait utile de rendre plus visible et/ou facilement accessible, le consensus scientifique qui existe pour chacun des enjeux se rapportant aux risques de nanos.

Concernant les contenus
Enumérer les publications à haute valeur ajoutée dans chaque newsletter.

Analyses indépendantes des produits.

Continuer à élargir la connaissance du sujet.

Nous serions ravis d'en savoir plus sur les avis scientifiques qui peuvent être émis dans le cadre des études menées sur la santé (des travailleurs et des consommateurs) et les impacts sur l'environnement (quel danger pour la faune et la flore ?) de connaître aussi les progrès en cours du côté des laboratoires pour parvenir à contrôler la présence des nano.

Votre lettre est trop négative. Elle n'est pas d'un ton neutre comme se doit de l'être une veille. Vous ne parlez que rarement des côtés positifs de la technologie.

Mieux savoir reconnaître les produits contenant des nanos ou microparticules.

On trouve des nanoparticules dans beaucoup de produits mais on n’est même pas en mesure de dire qui les produit? D'où elles viennent? Comment elles sont fabriquées? En quelles quantités? etc...

Avoir plus d'articles et voir relayés les articles que j'essaie parfois de vous envoyer quand je trouve des infos ailleurs.

Avicenn pourrait insister sur la métrologie. Le déficit d'outils de détection et de dimensionnement des nanos est un enjeu tellement important qu'il semble que les industriels laissent volontairement de côté cet aspect.

Des résumés courts sur ce qui se passe en général, avec les références pour accès au détail éventuellement.
Concernant les relations entre acteurs, la gouvernance
Je trouve que c'est un excellent travail, je n'ai aucune recommandation à faire sinon de souhaiter de poursuivre ce travail d'information.
Faire de la pédagogie pragmatique. Continuer.
Les impacts vont surgir dans les années qui viennent : agir sur l'éducation (les enfants sont les adultes de demain).

Toutes les données en matière de risques ne sont pas prises en compte par les décideurs
J'aimerai savoir si vous avez un rôle de lobbying auprès des pouvoirs publics

Il est primordial de faciliter l'accès à l'information dans le domaine des nanotechnologies et nanomatériaux. Très souvent les données manquent car les acteurs dans ce domaine (producteurs, importateurs, transformateurs, etc...) ne se dévoilent pas et préfèrent rester anonyme. Résultat: pas de traçabilité, pas de données et le problème grandi avec le temps.


Quel(s) point(s) pouvons nous relayer de votre part au Comité de Dialogue Nano de l'Anses auquel nous participons ?


Lettre très utile pour suivre l'évolution de la règlementation et sa mise en application
Le dernier Avis de l'Anses a-t-il été transmis aux pouvoirs publics?
La société ARKEMA a-t-elle été mise en demeure d'arrêter ses fabrications?
L'information systématique et explicite sur les emballages.
Développer des outils de repérage pour les différents acteurs de la santé au travail.
Un peu comme celle-ci http://www.limousin.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/14Farn_Bretagne_oct2013.pdf
Amélioration de la connaissance des nanos utilisés dans les divers produits car la recherche et la connaissance sont pour l'instant assez confus dans les matériaux du BTP par exemple.
En France, on est obligé de déclarer les nanos, mais l'information intéressante est totalement secrète, quel est donc l'intérêt ?
Le ministère du travail n'a pas accès aux déclarations, alors comment faire de la prévention dans les entreprises ?
On manque cruellement d'infos.
Ne parlons pas du consommateur, qui lui est « trop stupide » et qu'on ne veut pas affoler?
Pourquoi au niveau des additifs alimentaires, ne remet-on pas en question leur toxicité ?
Silence radio des agences de sécurité, qui sont là pour protéger les populations ?
Il faut rester attentif à ne pas voter de réglementation qui ne serait pas applicable ou dont l'application ne serait pas contrôlable.
Changer l'attitude des veilleurs pour ne pas être considérés anti-technologie dès qu'on commence à lire vos documents. Les sujets sont souvent traités de façon trop superficielle.
Relayer le point mentionné « Mieux savoir reconnaître les produits contenant des nanos ou microparticules ».

Inquiétude particulière pour la diffusion dans le sol et dans l'eau des nano particules d'argent.

  • Le comité de dialogue nano de l’ANSES peut-il être ouvert à la presse ? Je trouve personnellement que c'est très dangereux ce qui se passe et comment il se passe.

Plus d'études, de contrôle pour des outils de détection fiables des nanoparticules synthétiques dans les diverses ambiances où évoluent les hommes, les animaux et le végétal...
On attend une prise de conscience imminente de la part de tous les acteurs dans le domaine en plus des autorités. Que des méthodes de veilles beaucoup plus claires, rigoureuses, justes et transparentes soient employées.
Comme avec les OGM ou les substances potentiellement nocives, exiger que toute matière nanométrique utilisée dans quelque matériau que ce soit subisse, avant sa mise en marché, une évaluation rigoureuse des risques sur la santé et l'environnement...
Les interfaces santé au travail dans les diverses applications et expositions aux nanotechnologies.
Nécessité de la transparence de l'information à l'égard du public : rendre obligatoire l'étiquetage sur tout produit contenant des nanos introduites volontairement avec leurs caractéristiques.
Plus de transparence sur les définitions diverses en fonction des applications et plus de réponses sur les méthodes d'analyses

Rester très attentifs aux décisions de l'U.E et des autorités françaises


Pour garantir l'indépendance financière de cette veille citoyenne, resteriez-vous abonné-e si une contribution était demandée ?


56 % préfèrent l’accès gratuit, et disent donc « ne seraient plus abonné-e-s si payant ».

consultation_2014_Q7


Ainsi, rendre les abonnements payants ferait perdre probablement la moitié du public attentif, ce qui serait contraire à notre volonté d'encapaciter une grande diversité d'acteurs.

C’est pourquoi nous avons mis en place une collecte permanente de dons pour le 44% d'entre vous qui souhaitent aider cette veille citoyenne !
hello_asso_avicenn


Les réponses d'AVICENN à quelques questions



Informer sur les Bénéfices et les Risques

A propos de cet avis : "votre lettre est trop négative. Elle n'est pas d'un ton neutre comme se doit de l'être une veille. Vous ne parlez que rarement des côtés positifs de la technologie"

Il est vrai que nous n'avons pas publié toute une documentation initiale en date de 2009, accessible dans l’espace réservé aux adhérents, sous forme de fiches qui font le point "bénéfices-risques". Nous y puisons cependant au fil des analyses.
Le terme bénéfices apparaît dans 23 pages,
tandis que le terme risque est présent dans 29 pages.

Nous faisons donc plutôt une part équilibrée à des points de vue divergents en suivant notre ligne éditoriale.

Pour forger son avis, chaque lecteur est invité à organiser sa réflexion avec quelques questions clefs, du point de vue d’un citoyen, qui pourrait être un jour ou l’autre dans des rôles différents. Ainsi, les deux mots bénéfices et risques devraient être indissociables de « Pour qui ? Où ? Quand ? Pour quels besoins ? Utiles ou futiles ? Qui décide ? Qui subit ? Quelles solutions alternatives ? Quels degrés de liberté ou de dépendance entre quels acteurs ? » …


La fabrique des décisions publiques est également dans la vision préférentielle de certains bénéfices et dans le façonnage de l’opinion plus que dans le questionnement complet « Bénéfices ? Risques ? Pour ? Qui ? Où ? Quand ? ».
Ainsi, parmi les acteurs qui parlent des bénéfices, les CSTI, ont une mission explicite dans le cadre du grand emprunt : faire en sorte que la population acquiert une image positive de la science.

Comment ne pas recommander la réciproque : que les décideurs acquièrent une vision positive des veilles d’intelligence citoyenne et des veilleurs proactifs, parfois reconnus comme lanceurs d’alerte ?
En savoir +

Car une partie des recommandations de la société civile est bien estompée dans un rapport rédigé par des fonctionnaires occupant des fonctions de conseil auprès du ministère de l'économie, du ministère de la défense, du ministère de la recherche, du ministère de l'agriculture et du ministère de l'écologie. à destination du gouvernement, intitulé Le déploiement industriel des nanotechnologies et de la biologie de synthèse sur les territoires, précurseur des manufactures du futur publié en avril 2014.
L’information et la concertation avec les citoyens sont présentées par exemple comme des "conditions du déploiement industriel" ... et non pas comme une condition du bon fonctionnement démocratique; les Centres de Culture Scientifique, Technique et Industrielle sont appelés à la rescousse pour faire des campagnes d'acceptabilité...

Reconnaissons que la neutralité n'existe pas, on parle d’un lieu : AVICENN, éditeur en creative commons, se situe dans la société civile, qui a un faible contre pouvoir par rapport aux lobbies de professionnels faisant du commerce et organisant leur communication autour des bénéfices : voir notre rubrique situant en France, en Europe et à l’international la typologie des acteurs.


AVICENN a-t-elle un rôle de lobbying auprès des pouvoirs publics ?



B_Sourice_CLM La Fondation Sciences Citoyennes emploie plutôt le terme de plaidoyer, réservant le lobbying à ceux qui ont des intérêts commerciaux privés.
Ce lobbying industriel inclut la pratique de la création d'officines chargées de semer le doute par des études contradictoires, retardant les prises de décisions politiques pour gagner du temps et désigné par "stratégie de définition de produits".
En savoir + "Plaidoyer pour un contre-lobbying citoyen" de B. Sourice aux éditions CLM liées à la FPH.


AVICENN milite pour la transparence de l'information et vise à encapaciter d'autres acteurs, en particulier les ONG, à faire leur plaidoyer argumenté solidement. Cependant, du fait que les 65 ONG initialement contactées en 2009 pour mutualiser la veille peinent à se mobiliser sur ce sujet, AVICENN, du fait de sa montée en crédibilité, se trouve seule en première ligne dans deux instances nationales, en position de « contre-lobbying citoyen »... en proposant une documentation qui est une aide aux décisions de multiples acteurs.
Pour les questions de santé, l'indépendance de l’information construite par AVICENN est appréciée par des médecins qui ont besoin de plus en plus de documentation.

AVICENN a rédigé une synthèse sur les attentes de veilles citoyennes, transmise en 2011 au député B. Pancher lors de la consultation sur la démocratie environnementale


AVICENN prête attention à la diversité des parties prenantes dans les décisions qui impactent tout ou partie de la société civile dans le sens de la gouvernance à 5 « made in Grenelle environnement », (état, collectivités, employeurs, salariés, associations, chaque groupe ayant ses personnes qualifiées)
gouvernance_5

Cette gouvernance à 5 est différente de la gouvernance à 2 ou à 3 installée dans les pôles de compétitivité où l’open innovation au sens industriel est plus souvent un dialogue à 2, entre chercheurs et industries, voir à 3 avec des partenaires publics.
gouvernance_2
La pratique des pôles de compétitivité n’est pas une gouvernance à 5 du type « Grenelle de l’Environnement » avec les parties prenantes de l’amont à l’aval (usagers et personnes impactées intentionnellement ou pas). Mais des initiatives d’élargissement de cette gouvernance existent.

Cependant on peut considérer que l’exigence de l’application des recherches est une prise en compte « internalisée » d’une demande sociale exprimée il y a déjà plusieurs années pour que l’argent public soit efficace… Et cela a conduit aux multiples partenariats publics privés dans les PCRD successifs.

Et…la gouvernance à 5 ? + 1 ?
En 2009, avant la refonte des CESR, un avis du club des SCOT posait en ces termes la question du suivi des recommandations émises lors des séquences de consultations :
"Dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable, et des conclusions des comités opérationnels du Grenelle de l’environnement, des réflexions sont menées pour définir plus précisément les modalités concrètes de mise en œuvre sur les territoires de la "gouvernance à 5", c'est à dire des modes de collaboration, de co-pilotage de démarches et projets territoriaux qui associent État, collectivités, employeurs, salariés, associations au sens large et personnalités qualifiées
gouvernance_5_et_1

Dans une telle typologie, AVICENN se positionne plutôt en « personne qualifiée » observatrice :
- des arguments d’une diversité d’acteurs
- du devenir des recommandations de la société civile (traçabilité des innovations démocratiques !)
- de l’apparition (et de la disparition) de séquences de débats aux points stratégiques du cycle de vie des innovations techniques « nano »
- de prises de décisions remarquables par leur éthique, permettant une covigilance proactive.

Au fil de nos travaux, auxquels chacun-e est invité-e à contribuer, nous intégrerons des améliorations, dans la mesure du temps disponible.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]