home Contact Rechercher Rechercher Un site de l'associationAvicenn Se connecter
bandeau
Lien vers: PagePrincipale
Vous avez dit nanos ?
(intro, définitions, mesures, etc.)
Produits et domaines d'application (alimentation, cosmétiques, textiles, BTP, médicaments, ...)
Réglementations (étiquetage, déclaration par les entreprises, registres nationaux, etc.)
Risques (toxicité, recherches, incertitudes, etc.) et préoccupations nano :
Notre ligne éditoriale


Espace réservé

Nano et Agricultures (6/8) : Enregistrement des produits phytosanitaires avec R-nano

image dossier_agriculture_et_nano_3.jpg (19.9kB)
Par DL, MD - août 2018 DL

Cette fiche fait partie de notre Dossier Nano et Agricultures
Vous pouvez contribuer à l'améliorer en nous envoyant vos remarques à l'adresse redaction(at)veillenanos.fr.


⇒ Retour au sommaire du "Dossier Nano et Agricultures"
⇒ Retour à la synthèse"

Voir notre synthèse :Quelles applications nano déjà sur le marché ?

En savoir + dans cette page


Ce que nous avons pu percevoir par la déclaration au registre R-nano en France en 2014


Parmi les 44 firmes commercialisant des produits pour les cultures (deux sources d’info http://www.phytodata.com/loi_sur_eau.htm et http://www.uipp.org/A-propos-de-l-UIPP/Nos-adherents ), 7 se sont senties concernées en 2014 par la déclaration au R-nano pour des usages en agriculture. Parmi ces 7 firmes, 4 sont aussi fournisseurs pour des produits espaces verts et jardins, mais pas d’infos si ce domaine fait l’objet de déclarations au R-nano.

20140505_infographie_nano_agri_veillenanos

Mais pas d'information sur les nanos : ni sur les sites des 7 firmes qui font une déclaration au R-nano en 2014, ni sur le site de l’UIPP
http://www.info-pesticides.org/

infopesticides

- ce qui pose question si un développement massif des usages se produit (des pronostics d’impact d’effets de seuils sont-ils faits ou demandés pour anticiper et éviter les problèmes en régulant les usages ?) impact pronostiqué du nanoargent sur stations d’épuration ou lors de dépollution des sols in-situ par injection de nanomatériaux.
Impacts sur le sol et programmes écotox


Mais on cerne des usages ici un exemple non exhaustif concernant un réseau de distributeurs parmi les 6000 qui opèrent en France.
pesticides_R_nano_2014


Recherche parmi les inventaires de produits


http://e-phy.agriculture.gouv.fr/ ne donne pas d’infos nano mais la liste des fabricants de produits ayant un usage agricole en France.

voir http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=ReglementationBiocidesEurope#ReglementBiocide

En parcourant les inventaires recensés ici, voici quelques informations complémentaires.

Dans l'inventaire PEN :


seul geohumus, qui ne précise que "polymères" sur son site aujourd'hui.


L’inventaire allemand du BUND indique 3 produits dans la catégorie agriculture
Dont le fabricant Syngenta, qui utiliserait depuis 2008 des microémulsions contenant des particules de 100 nanomètres les rendant parfaitement solubles, permettant de mieux rincer les pulvérisateurs en ne laissant aucun résidu sur les parois. Syngeta fongicide Banner Maxx mais la fiche de sécurité 2012 ne mentionne rien de nano ni sur le site du fabricant qui ne donne aucune info nano…

De même pour le régulateur de croissance pour gazon PRIMO MAXX est décrit comme une « microémulsion concentrée »…la fiche de sécurité 2011 n’indique rien de nano…Un article de non-gmoreport.com de septembre 2009 cite nano émulsion pour ce produit .

Ces deux produits sont à nouveau cités en 2010 dans un document éducatif ici http://research.che.tamu.edu/groups/Seminario/nanotechnology/Pshort_G5_Nanofood%20As%20Weapons%20Of%20Mass%20Destruction_v1.pptx
agrifood_products_research_che_tamu_edu_2010_small

"non-ogmreport.com" exprime par ailleurs son inquiétude "Nano agrochemicals are likely to be more potent and toxic even in very small quantities."

Recherche par firmes


BASF
  • pas de produits agricoles identifiés dans l'inventaire du PEN; et seuls la fabrication d'emballages est identifiée dans nanotechmap.

BAYER

BELCHIM aurait au moins un produit enregistrable au R-nano, mais aucune trace sur son site ici

CERTIS aucune info nano sur le site http://www.certiseurope.fr/

SYNGENTA

MONSANTO ne figure pas dans l'inventaire du PEN

AGRONANO
La revendication « nano » la plus explicite est http://www.agronano.com/nanogro.htm
Mais la composition ne mentionne pas ce qui est nano, et l’autorisation d’usage en agriculture bio au Canada classe le produit en préparation homéopathique

DUPONT
discret et pourtant dans la course depuis des années, avec des étapes de dialogue avec les parties prenantes / nano mais pas spécifique à l'agriculture, un framework, cadre de bonnes pratiques, réalisé en 2007 avec la Défense USA et beaucoup de marques en filiales dont Pioneer, semences

  • Cités ici en janvier 2014 : "Syngenta, BASF, Bayer Crop Science, Cargill and Monsanto are all undertaking research and commercialization in these areas"

Les argiles synthétiques et "nanoclay"


La zéolite est-elle nano ?

Une boutique spécialisée ici http://www.zeolitestore.com/ indique les formulations utilisées en agriculture d'une taille supérieure à 50 micromètres comme support d'intrants, c'est à dire pour stocker des matières actives. (à préciser)
Une formulation pour aliments du bétail avec des effets anti-agglomérants a une taille entre ... 0 et 200 micromètres.
en savoir + ou moins ! sur le site de la maison mère http://somez.fr/
Une zéolite nano existe en cosmétique.
Nous n'avons pas à ce jour identifié des applications en agriculture comme vecteur de matière active.

La firme Somez indique des applications contre les odeurs dans la construction de bâtiments avec un produit Zeobat, qui pourrait avoir des usages en bâtiments agricoles :
  • pour les zones de stockage et de transformation de fruits et légumes (piégeage de l’éthylène). Mais si l'odeur est absorbée, est-ce que cela modifie la durée de conservation des fruits ou bien est-ce juste pour éviter d'être incommodé en travaillant dans l'entrepôt ? Ce qui n'est pas si mal, mais finalement supprimerait un indicateur sensible de mauvaise conservation...
  • pour les industries produisant des mercaptans (gaz soufrés), COV (composés organiques volatils) et composés azotés (équarrissage, agroalimentaire, transformation de matières d’origine animale…).
  • pour les lieux d’élevage et d’épangage (stabulations, lisiers, etc).