home Contact Espace collectif
rss
bandeau
Lien vers: PagePrincipale
Rubriques thématiques :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
twitter-veillenanos
Lien vers: https://twitter.com/#!/VeilleNanos fb-avicennl
Lien vers: https://www.facebook.com/VeilleNanos

Newsletter VeilleNanos

Tous les n° de la lettre VeilleNanos
LettreVN016--very-nano
Abonnez-vous gratuitement ici

Alertes thématiques

Notre compilation d'actus :gadget_wikinanos_small
Lien vers: http://wikinanos.fr



Toutes nos publications

- en librairie
EditionsYMichel_logo_small4
logo_avicenn_nano_sante_travail_rd
Lien vers: http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=NanomateriauxSanteTravail

Nano et Santé au travail (3f/3) : Des recommandations irréalistes ? De nombreux défis à relever

Par MD et l'équipe Avicenn - Dernière modification le 24 août 2015

Cette fiche fait partie de notre Dossier Nano et Santé au travail. Elle a vocation à être progressivement complétée et mise à jour avec l'aide des adhérents et veilleurs de l'Avicenn. Vous pouvez contribuer à l'améliorer en nous envoyant vos remarques à l'adresse redaction(at)veillenanos.fr.

⇒ Revenir au sommaire du "Dossier Nano et Santé au travail"


La liste des recommandations détaillées précédemment est longue :
... au final, toutes les mesures recommandées nécessitent une volonté politique forte et des moyens très importants !

Côté information sur les risques et information des travailleurs, le Plan national de Santé au travail (PST3) 2016-2019 prévoit l’amélioration des connaissances sur les risques émergents et notamment ceux liés aux nanotechnologies. Quels moyens seront dédiés à sa mise en œuvre ?

Côté études de risques et surveillance des émissions associés aux nanomatériaux sur les lieux de travail, une meilleure coordination entre les acteurs français - ministères, organismes spécialisés (INRS, INERIS, InVS), laboratoires de recherche (CEA, ...) - et avec leurs homologues étrangers serait souhaitable, afin de remédier de façon plus rapide et plus efficace aux besoins en termes de connaissances sur les risques et d'outils de mesure maniables et fiables.

Côté protection des travailleurs, plusieurs défis doivent être relevés :
  • Le registre R-Nano doit être adapté : le nombre de travailleurs exposés devrait être demandé dans la déclaration obligatoire et l'identification des sites où sont manipulés les nanomatériaux devrait être facilitée pour les médecins et inspecteurs du travail.
  • En attendant un meilleur étiquetage et fiches de sécurité, les préventeurs devraient faire en sorte que les travailleurs soient protégés "comme si" chaque mélange contenait des nanomatériaux... Or l'utilisation des équipements de protection et le déploiement des mesures adéquates de sécurité sont parfois pénibles pour le personnel, contraignantes en termes de procédés, souvent coûteux, et/ou réduisant l'efficacité des travailleurs. Nombreux sont les préventeurs qui jugent que ces recommandations sont très éloignées des pratiques observées sur le terrain, où les mêmes gants sont portés bien plus longtemps que ce qui est préconisé, où les masques de type FFP3 sont rarement supportés au-delà d'une heure, etc. ! Dans certains cas, des équipement peuvent même paradoxalement porter atteinte à la santé des travailleurs (des troubles musculo-squelettiques ont ainsi pu être associés à l'utilisation de boîtes à gants par exemple)1.

Devant la lenteur prévisible et la lourdeur de telles mesures, la CFDT invite les entreprises à examiner scrupuleusement, pour chaque procédé et/ou produit : quelle est la valeur ajoutée du recours aux nanomatériaux au regard des contraintes et conséquences potentielles ?2.
Il n'existe pas de réponse générale : les progrès techniques permis par la miniaturisation, l’économie de matières premières ou les facteurs de compétitivité économique pour les entreprises sont à évaluer en regards des coûts et des externalités qui y sont associés, spécifiques à chaque procédé / produit.
Un chantier bien complexe, mais qui doit faire l'objet d'un examen approfondi associant l'ensemble des acteurs concernés !


NOTES et REFERENCES :

1 - Ergonomics in the pharmaceutical industry: fume cupboards and bio-safety cabinets, UK Health and Safety Executive, 2012

2 - CFDT, Nanotechnologies, L'exigence d'un développement responsable, novembre 2013


⇒ Revenir au sommaire du "Dossier Nano et Santé au travail"

Fiche initialement mise en ligne en juillet 2015
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]