home Contact Espace collectif Rechercher
bandeau
Lien vers: PagePrincipale

Nano et textiles

Par MD et DL - Dernière modification juillet 2018

Cette fiche a vocation à être complétée et mise à jour avec l'aide des adhérents et veilleurs d'Avicenn. Vous pouvez vous aussi contribuer à l'améliorer en nous envoyant vos remarques à l'adresse redaction(at)veillenanos.fr.
Les nanomatériaux peuvent se retrouver dans des colorants pour tissus ou dans des textiles antibactériens, anti-odeur, anti-taches, anti-moustiques ou encore anti-feu ou diffuseurs de parfum...

Le registre R-nano ne permet pas d'identifier les produits concernés.
En 2016 puis en 2017, les bilans de la déclaration obligatoire ne faisaient état que d'une vingtaine de déclarations de substances nanoparticulaires pour le textile en France.
Mais sur le net, le discours vantant les mérites de textiles nano-additivés fait florès...
Dans le domaine des textiles comme dans les autres, il est difficile de distinguer aujourd'hui les "promesses" encore à l'état de recherche & développement des applications nano réellement commercialisées. En 2018, Avicenn a néanmoins repéré l'entreprise américaine Nanotex, qui approvisionne plus de 100 marques dans le domaine de l'habillement, de la décoration intérieure et du linge de maison, dont Calvin Klein, GAP, Hermès, Intersport, Nike, O'Neill, etc.

Et il est encore trop rare de voir de réelles approches bénéfices / risques...

Il est possible qu'à l'instar des produits alimentaires ou cosmétiques, certaines marques jouent au contraire la carte du "sans nano". En mai 2018, Avicenn a repéré un article vantant ainsi une culotte menstruelle française MPO sans nanoparticules d'argent ou de cuivre, "contrairement à d’autres marques".

En savoir plus :

En anglais :

Projets de recherche (liste à compléter) :



Page initialement mise en ligne en janvier 2018
 anti-feu anti-odeur anti-taches antibactérien imperméabilisant nanomatériaux nanoparticules textiles tissus waterproof