home Contact Espace collectif Rechercher
bandeau
Lien vers: PagePrincipale

A la "Une"

Avec VeilleNanos, l'association Avicenn promeut davantage de transparence & de vigilance dans le domaine des nano.
L'actu et l'agenda 2018 sont déjà bien remplis...

Retrouvez notre veille sur les réseaux sociaux :
f-Facebook-nano
Lien vers: https://www.facebook.com/VeilleNanos
T-Twitter-nano
Lien vers: https://twitter.com/VeilleNanos

Sélection des actus nano en bref :

- 23-30 mai 2018 : Avicenn vous propose de suivre les amendements, prises de position et le vote à l'Assemblée nationale concernant les nanoparticules dans l'alimentation. Feuilleton à suivre ici.

- 22 mai : Le texte du nouveau règlement relatif à la production biologique et à l'étiquetage des produits biologiques a été adopté le 22 mai par le conseil des ministres. Il prévoit l'exclusion des aliments contenant ou constitués de nanomatériaux manufacturés. Il entrera en vigueur le 1er Janvier 2021. Plus de détails ici.

- 18 mai 2018 : En visite chez le confiseur français Verquin de Tourcoing, la secrétaire d'Etat Brune Poirson a confirmé la volonté du gouvernement de voir le E171 retiré du marché avant fin 2018. Les associations attendent confirmation. Plus de détails ici.

- 17 mai 2018 : 8 ONG ont envoyé le 16 mai un communiqué à l'ensemble des députés leur demandant de suspendre au plus tôt l'additif E171, qui contient des nanoparticules de dioxyde de titane. La mesure sera examinée à l'Assemblée nationale la semaine prochaine, dans le cadre de la loi Alimentation. Lire le détail ici.

- 2 mai 2018 : L'Association française des malades de la thyroïde (AFMT) a demandé à la justice de se pencher sur la présence de nanoparticules de métal dans la nouvelle formule controversée du Levothyrox. Le laboratoire Merck a démenti. Le ministère de la Santé a indiqué qu'une analyse réalisée en janvier avait établi la présence de "traces" de métaux dans tous les médicaments à base de lévothyroxine (dont l'Euthyrox, l'ancienne formule du Levothyrox) sans que cela représente un défaut de qualité ni un risque pour la santé, les concentrations étant inférieures aux seuils de sécurité. L'occasion de rappeler qu'un rapport du gouvernement sur les nanomatériaux dans les médicaments et dispositifs médicaux aurait dû être publié l'été dernier mais malgré nos questions, nous n'avons obtenu aucune réponse de l'ANSM ni du ministère de la santé sur l'avancement du rapport.

- 26 avril 2018 (complété le 2 mai) : Lors du comité Reach réuni le 26 avril 2018, les Etats membres de l'Union européenne ont validé la dernière proposition de la Commission européenne visant à adapter les annexes de Reach afin que puissent être explicitement pris en compte les nanomatériaux. Des exigences spécifiques seront désormais requises pour obtenir plus d’informations sur les substances nanos enregistrées et mises sur le marché (quantités, caractéristiques, utilisations et instructions quant à leur manipulation). Le projet de règlement avec les annexes révisées seront examinés d'ici trois mois par le Parlement européen et le Conseil avant d'être définitivement adoptés par la Commission européenne.
Le nouveau texte intègre la majeure partie des demandes formulées par les Etats membres et ONG depuis plusieurs années.
Plus de détails ici.

- 10 avril 2018 (complété le 12 puis le 27 avril) : Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a présidé une table ronde réunissant les professionnels sur la présence de nanoparticules dans les produits alimentaires. Le communiqué publié à cette occasion indique qu'elle a rappelé la volonté du ministère qu’une information loyale soit donnée aux consommateurs afin qu’ils puissent orienter leurs choix de manière éclairée et la nécessité de respecter la réglementation en matière d’étiquetage, insuffisamment respectée comme l'ont montré plusieurs associations depuis 2016 ainsi que la DGCCRF depuis 2017. Au cours de cette table ronde, des industriels et les distributeurs qui se sont engagés dans une telle démarche ont partagé leur expérience. Le Syndicat des confiseurs de France a ainsi recueilli l’engagement de ses adhérents à supprimer l’utilisation du dioxyde de titane (E171) et les enseignes adhérentes à la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) ont affirmé leur volonté de supprimer les nano-ingrédients de leurs produits à marque distributeur. Certaines d’entre elles ont déjà arrêté la commercialisation des produits, lorsque la substitution s’avère impossible. Les autorités françaises ont demandé des mesures de sauvegarde de la part de la Commission européenne dans l’attente d’une réévaluation par l’Agence européenne de sécurité des aliments des risques du TiO2 en tant qu’additif alimentaire (E171). Dans son communiqué du 27 avril, le ministère de la transition écologique confirme que "la France a demandé à l'Union européenne de le faire retirer de la liste des additifs alimentaires autorisés". Avicenn cherche à en savoir plus. Plus de détails à venir.

- 10 avril 2018 : Selon une étude académique américaine relayée par Top Santé, des nanoparticules d'oxyde de zinc, présentes sur le revêtement intérieur de boîtes de conserve, se retrouvent dans les aliments et risquent d'entraîner une moins bonne absorption des nutriments et une plus grande perméabilité de l'intestin, transférant dans le sang des composés indésirables. Plus d'informations dans notre dossier "Nano et Alimentation".

Retrouvez nos autres actus ici.

Vigilance nano : encore du boulot !

Adhérez pour soutenir nos travaux de veille et nos appels à plus de transparence et vigilance sur les nanos !
Adhérer à AVICENN vous permettra :
  • d'assurer notre indépendance
  • de recevoir des alertes et informations complémentaires à celles que nous postons sur notre site http://veillenanos.fr, afin d'être informés de façon continue sur vos champs de prédilection
  • de participer aux choix des sujets à traiter en priorité, enrichir nos analyses, éclairer les logiques des différents acteurs
Merci et à bientôt !
 actualités documents information nanomatériaux nanoparticules nanos nanosciences nanotechnologies ressources veille