Please be aware that this is a machine translation from French to English. AVICENN is not responsible for incorrect or inaccurate translations but welcomes suggestions for reformulation.

VeilleNanos - Les nanoparticules de silice

Les nanoparticules de silice

image
Actus
+ de fiches
Agenda
Fiche
silice

Par l’équipe AVICENN – Dernier ajout juillet 2021

Les nanoparticules de silice

De multiples secteurs d’applications

La silice est utilisée par l’industrie dans des applications très diverses. Les silices amorphes de synthèse (SAS) sont utilisées comme :

  • dans l’alimentation, comme additif alimentaire (E551) ou « auxiliaire technologique » :
    • anti-agglomérant dans les denrées en poudre (sucre, sel, farine, cacao, et nombreux produits déshydratés comme les soupes, nouilles instantanées, café, etc.)
    • ou modificateur de viscosité dans les sauces, soupes, vinaigrettes, etc.
    • nous en absorberions en moyenne environ 124 mg par jour
    • autorisée, y compris à l’état nano pour des usages précisément définis (denrées alimentaires en poudre, sucre, sel, assaisonnement, riz…) en 2009
    • son innocuité est sujette à caution.
  • absorbeur d’humidité dans de nombreux produits (notamment les couches pour bébé et les serviettes hygiéniques1Deux rapports de l’Anses en attestent (sans préciser les risques potentiels associés) :
    Sécurité des couches pour bébé – Avis révisé de l’Anses, Rapport d’expertise collective, Anses, janvier 2019
    Sécurité des produits de protection intime, Anses, décembre 2019 : l’étude du registre national des substances à l’état nanoparticulaire (r-nano) a confirmé que « la silice à l’état nanoparticulaire est utilisée pour ses propriétés de « superabsorbant ». Elle est notamment vendue à des acteurs impliqués dans la fabrication de couches et protections intimes. »)
  • agents de renforcement ou épaississants dans divers systèmes (élastomères, résines, peintures, encres)
  • agents de clarification de la bière et du vin
  • agents texturants / fluidifiants pour des produits cosmétiques (rouges à lèvres, shampoings, crèmes), pharmaceutiques ou dentifrices
  • revêtement anti-adhérent2Cf. par exemple « Nanomatériaux – Un revêtement en silice plus glissant que le Teflon », Die Welt, mars 2010 (comme le Teflon)

Quelle présence des nanoparticules de silice en France ?

Selon le ministère de la transition écologique et solidaire3Cf. bilan R-nano 2019, Ministère de la transition écologique et solidaire, juin 2020entre 10 000 et 100 000 tonnes de nano dioxyde de silicium (SiO2) ont été officiellement importées ou fabriquées en France en 2018. Une fourchette peu précise et qui doit être considérée à titre indicatif uniquement car les quantités enregistrées dans le registre français R-nano sont en deçà des quantités réellement présentes sur le marché français car de nombreux nanomatériaux échappent à la déclaration.

Depuis la mise en place de la déclaration des « substances à l’état nanoparticulaire » en 2013, on a la confirmation que différentes nanoformes de silice sont importées ou produites en France : plusieurs formes de substances à l’état nanoparticulaire ont été déclarées, sous différentes appellations : « gel de silice », « silicon dioxyde », « silice amorphe de synthèse », « acide salicylique – sel de magnésium », « silane », « silicon dioxyde », « silicate », « silane », « dichlorodimethyl-« , « produits de réaction avec la silice »).

La quasi totalité (sinon la totalité) des particules primaires de silice utilisées sont des nanomatériaux :

  • que les SAS utilisées dans les cosmétiques : en juillet 2019, le Comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs (SCCS) a publié son avis final sur la solubilité de la silice amorphe de synthèse (SAS)5Opinion on solubility of Synthetic Amorphous Silica (SAS), Scientific Committee on Consumer Safety (SCCS), 20-21 juin 2019 (corrigendum du 6 décembre 2019) selon lequel les SAS hydrophiles et hydrophobes doivent être considérées comme insolubles ou très légèrement solubles ; en vertu du Règlement Cosmétiques de 2009, ces deux SAS sont donc à considérer comme des nanomatériaux et devraient être étiquetées avec la mention [nano].

La vigilance est de mise car des risques non négligeables sont associés aux nanoparticules de silice.

Une remarque, une question ? Cette fiche réalisée par AVICENN a vocation à être complétée et mise à jour. N'hésitez pas à apporter votre contribution.

Les prochains RDV nanos

6
Juin
2024
Maîtrise des risques liés aux nanomatériaux (CEA, Grenoble)
Grenoble
Formation
  • Sensibilisation destinée aux personnels au contact de nanomatériaux en phase de recherche, formulation, production, maintenance, nettoyage, entretien… ainsi qu’aux animateurs ou ingénieurs de sécurité, chefs d’installation, chefs de laboratoires où sont manipulées des nanoparticules.
  • Organisateur : INSTN Grenoble (CEA)
  • Au programme : impact potentiel sur la santé ; métrologie et protections ; maîtrise des risques potentiels liés aux nanomatériaux ; prise en compte des aspects sociétaux
  • Site internet : https://instn.cea.fr/formation/maitrise-des-risques-lies-aux-nanomateriaux-sensibilisation
6
Juin
2024
Nanomatériaux et Santé (ANSES, Maisons-Alfort)
Maisons-Alfort
Comité de dialogue
10
Juin
2024
Nanoparticles NPC-24 (Ecole polytechnique fédérale, Zurich)
Zurich
Conférence
  • 27ème Conférence sur les nanoparticules
  • Du 10 au 14 juin 2024
  • Organisateur : Ecole polytechnique fédérale (EPF) de Zurich
  • Site internet : https://npc24.scg.ch

Fiche initialement mise en ligne en juin 2016

Notes and references

Notre veille, nos informations et nos actions ont besoin de vous pour durer !