Des anomalies dans 86 % des cosmétiques contrôlés par la DGCCRF

.
.
.

Depuis 2017, la DGCCRF réalise des contrôles annuels sur les produits cosmétiques contenant ou susceptibles de contenir des nanos. Les résultats des analyses menées sur l’année 2021, dont une synthèse a été publiée ce jour, mettent à nouveau en évidence une proportion considérable d’anomalies concernant les nanomatériaux dans les cosmétiques : sur les 44 cosmétiques contrôlés, 86% présentent des anomalies, qu’il s’agisse de nanomatériaux non-autorisés, non étiquetés ou ne respectant pas la taille fixée par la réglementation :

  • Tous les produits de maquillage présentaient au moins une non-conformité : 18 comportaient des nanomatériaux non autorisés, et 3 de la silice [nano] autorisée mais non étiquetée comme telle ;
  • Parmi les 13 produits de protection solaire prélevés, un seul respectait les dispositions relatives à la présence de nanomatériaux. 3 filtres solaires ne respectaient pas les critères réglementaires de taille médiane minimale (30 nm).
  • Parmi les 11 autres types de cosmétiques contrôlés, 6 (baume visage, crème yeux et lèvres, dentifrice, lait pour le corps, shampoing sec et pain dermatologique) contenaient des nanomatériaux non autorisés ou de la silice [nano] non étiquetée. 
  • Les 5 matières premières prélevées et déclarées comme « non nano » par les fournisseurs d’ingrédients ont été identifiées comme des nanomatériaux à l’analyse. 

A noter que ce taux élevé est proche de celui constaté en 2020 par la DGCCRF et corrobore les analyses d’AVICENN qui a constaté un taux de non-conformité de 100% dans les 6 produits cosmétiques testés dans le cadre de son enquête en 2022.

Des demandes ont été transmises aux entreprises concernées (ainsi qu’aux pouvoirs publics concernés quand ces entreprises étaient étrangères), afin de faire se mettre en conformité.

La DGCCRF a également demandé aux fédérations professionnelles de constituer les dossiers nécessaires à la régularisation de l’utilisation des colorants présents sous forme de nanomatériaux (dioxyde de titane, oxydes de fer), si tant est que l’évaluation de leurs risques au niveau européen peut être établie.

L’absence de méthode d’analyse des nanomatériaux normalisée ayant conduit à de nombreuses contestations de la part des opérateurs, la DGCCRF a demandé au Service commun des laboratoires (SCL) de produire une note méthodologique relative à l’analyse des nanoparticules et à la caractérisation des nanomatériaux présents dans des produits de consommation, très attendue de la filière cosmétique.

En 2023, la DGCCRF poursuivra les contrôles et l’effectivité des mesures demandées en 2022. 

Les prochains RDV nano

15
Fév.
2023
Unnoticed and ungoverned: How nanomaterials are slipping through the cracks (ECOS, Bruxelles et en ligne)
Bruxelles et en ligne
Conférence
  • Evénement hybride (en présentiel et en ligne)
  • Organisateurs : Environmental Coalition on Standards (ECOS), Les Amis de la Terre Allemagne (BUND)
  • Intervenants : représentants de la Commission européenne, de la société civile et de la recherche  
  • Site internet : https://ecostandard.org/…
5
Juin
2023
NanoSafe conference 2023 (CEA, Grenoble)
Grenoble
Conférence
  • 8ème conférence internationale sur les questions sanitaires pour une approche responsable des nanomatériaux
  • Du 5 au 9 juin 2023
  • Organisateur : Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA)
  • Site internet : www.cea.fr/cea-tech/pns/nanosafe/…  
22
Juin
2023
How the world deals with Materials on the Nanoscale – Responsible Use and Challenges (OCDE-BMUV, Berlin)
Berlin
Conférence
  • Conférence internationale du 22 au 23 juin 2023
  • Organisateurs : OCDE, Ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature, de la sûreté nucléaire et de la protection des consommateurs (BMUV)
  • Site internet : https://www.bmuv.de/…