Nanos : entre promesses et réalités

image
Actus
+ de fiches
Agenda
Dossier
promesses

Nanos: Entre promesses et réalités

Par l’équipe AVICENN – Dernière modification juin 2022

Quelle prudence face aux effets d’annonce et solutions miracles ?

Plus résistants, plus légers, antibactériens ou anti-UV, plus brillants, plus imperméables, etc. les nanos sont parés de mille vertus. A juste titre dans certains cas, mais aussi de façon plus discutable parfois. Nombreux sont les effets d’annonce et les fausses « solutions miracles »1Voir par exemple :
– Textiles techniques : entre innovation et surenchère, DGCCRF, 3 juin 2022
Les super pouvoirs des nano-matériaux, Transition et Energies, 28 janvier 2020
Des matériaux industriels nano-améliorés: Préparer la prochaine révolution industrielle européenne, CORDIS, janvier 2019
Nanotechnologies, rêves et promesses, conférence de Louis Laurent (projet de campus Paris-Saclay) et Jacques Arnould (CNES), janvier 2011
La nanotechnologie – L’innovation pour le monde de demain, Commission européenne, 2004
.

Les bénéfices attendus ou annoncés des applications nano doivent donc être considérés avec sérieux et de façon contextualisée. Pour chacune d’entre elles, il s’agit de s’interroger :

  • les bénéfices attendus, observés en laboratoire, sont-ils également observables dans les conditions réelles d’utilisation des produits ?
  • qui les propose, les évalue et sur quels critères ?
  • à quels besoins correspondent-ils ?
  • quelle est leur faisabilité technique, leur réelle efficacité ?
  • quel est leur coût réel pour l’entreprise / la société ? (Outre les millions d’euros sur le budget de l’Union européenne par exemple, il faudrait rajouter la prise en charge des effets indésirables, les coûts de dépollution le cas échéant, etc.).
  • quelle est leur valeur ajoutée ? sont-elles utiles / futiles ?2Voir par exemple :
    Nanotechnologies : entre utile et futile…, Gérald Hayotte, CFDT, octobre 2012
    The wacky world of nanotechnology consumer products, Nanowerk, mars 2007 : « on one hand you read how billions of dollars are invested worldwide in nanotechnology research and on the other hand the only products you can buy are stain-resistant pants, better golf balls or the ultimate in comfy bedsheets »
  • à qui profitent-elles ?
  • les alternatives ont-elles été examinées (autres solutions plus simples / sûres / économiques / écologiques ; et l’innovation sociale) ?

Heureusement, les réflexions et interrogations sur ces sujets, rarement exprimées dans le monde de la recherche & développement (R&D), commencent à être plus audibles. En témoignent ces propos de Natacha Krins rapportés par le magazine La Recherche : cette maître de conférence au Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris (LCMCP), travaille sur des nanomatériaux pour l’énergie (dans les batteries notamment) témoigne : « Nous n’avons pas toujours une vision globale des enjeux, on travaille sur des sujets extrêmement pointus mais très petits par rapport à l’ampleur du problème » (le dérèglement climatique). Par exemple en termes d’origine des matières premières, de recyclage, ou même de la stratégie de gestion de l’énergie à laquelle s’intégrer »3Cf. Transition écologique dans la recherche : une chimie plus verte pour un monde durable ?, La Recherche, 28 mars 2022.

Complémentaires de l’évaluation des risques associés aux nanomatériaux, l’évaluation des « bénéfices », réels ou supposés, des nanomatériaux et des conditions de leur pleine réalisation semble plus que nécessaire. La notion d’« utilité collective » proposée par le PNSE 4 pourrait être l’occasion d’ouvrir ce chantier, lié également aux notions de rapport bénéfices / risques.

Se méfier des chiffres sur les marchés des nanos

La vigilance est de rigueur devant les chiffres mirobolants4Voir par exemple :
Nanomaterials Market, Zion Market Research, août 2021 : « The global Nanomaterials accounted for USD 13.6 Billion in 2020 and are expected to reach USD 26.3 Billion by 2028, growing at a CAGR of around 8.1% between 2021 and 2028 »
Nanotechnology Market 2020, Data Bridge Market Research, 14 août 2020 : « Le marché mondial des nanotechnologies devrait atteindre 24,56 milliards de dollars d’ici 2025, avec un taux de croissance annuel moyen de 16,5 % au cours de la période de prévision de 2018 à 2025 »
publiés pour quantifier la « valeur » (monétaire) des marchés des nanotechnologies ; fournis par des cabinets de prospective ou d’analyses de marché, les plus ambitieux intègrent par exemple la valeur des objets incorporant des nanomatériaux et pas uniquement la valeur des nanomatériaux concernés.

Ces chiffres doivent être pris pour ce qu’ils sont : des « constructions » de groupes d’intérêts fondés sur des supputations, projections ou rêves pas forcément fidèles à la réalité. Ils donnent une fausse impression d’objectivité, qui ne doit pas cacher les intérêts mercantiles de ceux qui les promeuvent et qui ont intérêt à présenter l’essor des nanotechnologies comme inéluctable5Voir par exemple :
– Debunking the trillion dollar nanotechnology market size hype, NanoWerk, avril 2007
– Potentiel des nanotechnologies: les chiffres, le rêve et le mythe, Paris Tech Review, 2010
.

Une remarque, une question ? Cette fiche réalisée par AVICENN a vocation à être complétée et mise à jour. N'hésitez pas à apporter votre contribution.

Les prochains RDV nanos

29
Sep.
2022
Nanomatériaux et cosmétiques (LNE, Paris)
Paris
Formation
cosmétiques
caractérisation
déclaration
étiquetage
évaluation
réglementation
  • Journée technique
  • Au programme : Nanomatériaux et cosmétiques : exigences réglementaires, évaluation d’exposition, méthodes de caractérisation
  • Organisateur : Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE)
  • Intervenants :
    • Georges Favre, Valérie Godefert et François-Xavier Ouf (LNE)
    • Patrice Rouaix (DGPR, ministère de la transition écologique)
    • DGCCRF (ministère de l’économie)
    • Valérie Colin (FEBEA), Philippe Hallegot (L’Oréal), Patrick Omarjee (LVMH) et Jean-Paul Raffault (Pierre Fabre)
    • Eric Gaffet (SCCS)
    • Jérôme Labille (CEREGE)
6
Oct.
2022
Prévention des risques liés aux nanomatériaux (SICADAE, Lyon)
Lyon
Formation
  • Formation sur les réglementations encadrant les nanomatériaux et l’évaluation des risques professionnels liés aux nanomatériaux
  • Organisateur : SICADAE
  • Intervenante : Delphine Franco, chef de projet réglementaire & associée chez SICADAE
  • Site internet : https://www.sicadae.eu/…
10
Oct.
2022
Caractériser et prévenir les risques liés aux nanomatériaux (INRS, Vandœuvre-Lès-Nancy)
Vandœuvre-Lès-Nancy
Formation
  • Stage de formation du 10 au 14 octobre 2022
  • Organisateur : Institut national de recherche et de sécurité (INRS)
  • Intervenants : INRS, DREETS, CEA, …
  • Public : médecins du travail, intervenants en prévention des risques professionnels, préventeurs d’entreprise concernés par une activité professionnelle en lien avec les nanomatériaux (nanomatériaux manufacturés ou les particules ultrafines), agents des services prévention des Carsat, Cramif et CGSS, préventeurs institutionnels (DREETS, DREAL, MSA…)
  • site internet : www.inrs.fr/….formation/…

Fiche initialement créée en avril 2011


Notes & références

Notre veille, nos informations et nos actions ont besoin de vous pour durer !