Les denrées alimentaires contenant du E171 sur le marché européen : c’est fini !

.
.
.

C’est officiel : à partir d’aujourd’hui, les denrées alimentaires contenant du E171 ne pourront plus être mises sur le marché européen. Celles qui l’avaient été préalablement pourront le rester jusqu’à leur date de durabilité minimale ou leur date limite de consommation.

La dernière étape d’un processus d’interdiction du E171 dans l’alimentaire en Europe

Cette date butoir est la dernière étape réglementaire du processus d’interdiction du E171 en Europe. Elle a été prévue dans le règlement européen 2022/63 du 14 janvier 2022 interdisant l’additif alimentaire dioxyde de titane (E171), entré en application le 8 février 2022. Pour rappel, les annexes du règlement ont été modifiées suite au revirement de la position de l’agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) en 2021 et la publication d’un avis concluant que cet additif ne peut plus être considéré comme « sûr », en raison de potentiels effets génotoxiques (dommages à l’ADN).

A compter de 2025, ce colorant pourrait être interdit aussi dans les médicaments.

En France, des rappels de produits contenant du E171

En France, les produits alimentaires contenant du dioxyde de titane ne sont plus autorisés depuis le 1er janvier 2020. Les autorités françaises continuent d’être vigilantes à la mise sur le marché de ces produits : la DGCCRF a de nouveau émis, en mars et juillet 2022, plusieurs rappels de produits contenant du E171, publiés sur le site de RappelConso.

Malgré cette vigilance européenne, le E171 toujours autorisé aux USA… pas pour longtemps ?

Cette vigilance européenne interroge de l’autre côté de l’Atlantique. En effet, aux Etats-Unis, le dioxyde de titane en tant qu’additif alimentaire est toujours autorisé par la Food and Drug Administration (FDA). En juillet, un consommateur a déposé une plainte (visant à être considérée comme une action de groupe) devant le tribunal fédéral du district nord de la Californie contre l’entreprise Mars qui continue à commercialiser les bonbons Skittles contenant du E1711Thames v Mars Inc, U.S. District Court, Northern District of California, No. 22-04145, alors même que l’entreprise s’était engagée à le retirer de ses produits en 2016 (et qu’elle l’a retiré des M&M’s en France). Cette action a été relatée par plusieurs médias2The Guardian, The Washington Post, Los Angeles Times, the New York Times, etc. et bien que l’affaire soit toujours en cours, l’évaluation et l’interdiction du E171 en Europe posent de réelles questions sanitaires aux instances qui continuent d’autoriser cet additif dans l’alimentation. 

Les prochains RDV nano

6
Oct.
2022
Prévention des risques liés aux nanomatériaux (SICADAE, Lyon)
Lyon
Formation
  • Formation sur les réglementations encadrant les nanomatériaux et l’évaluation des risques professionnels liés aux nanomatériaux
  • Organisateur : SICADAE
  • Intervenante : Delphine Franco, chef de projet réglementaire & associée chez SICADAE
  • Site internet : https://www.sicadae.eu/…
10
Oct.
2022
Caractériser et prévenir les risques liés aux nanomatériaux (INRS, Vandœuvre-Lès-Nancy)
Vandœuvre-Lès-Nancy
Formation
  • Stage de formation du 10 au 14 octobre 2022
  • Organisateur : Institut national de recherche et de sécurité (INRS)
  • Intervenants : INRS, DREETS, CEA, …
  • Public : médecins du travail, intervenants en prévention des risques professionnels, préventeurs d’entreprise concernés par une activité professionnelle en lien avec les nanomatériaux (nanomatériaux manufacturés ou les particules ultrafines), agents des services prévention des Carsat, Cramif et CGSS, préventeurs institutionnels (DREETS, DREAL, MSA…)
  • site internet : www.inrs.fr/….formation/…
13
Oct.
2022
Les mystères du nano-monde : à la découverte de l’infiniment petit (CEREGE, Aix-en-Provence)
Aix-en-Provence
Atelier

Notes & références