Les experts européens ne veulent pas de nanoparticules de dioxyde de titane dans les jouets

.
.
.

Craies, peinture en poudre, kit de moulage : le SCHEER évalue la sécurité des jouets contenant du dioxyde de titane.

Le Comité scientifique européen sur les risques sanitaires, environnementaux et émergents (SCHEER) a publié un avis évaluant la sûreté du dioxyde de titane (TiO₂) dans les jouets. Cet avis a été demandé compte tenu de la classification du TiO2 en tant que cancérogène de catégorie 2 après inhalation. Cet avis arrive aux conclusions suivantes  :

  • concernant l’exposition par inhalation : en cas de présence potentielle d’une fraction ultrafine (i.e nanométrique), une utilisation sûre du TiO₂  n’est PAS assurée pour les kits de moulage, la craie et les peintures en poudre ; seuls les crayons de couleur blancs peuvent être utilisés sans risque ou avec un risque négligeable par les enfants, même en cas de présence d’une fraction ultrafine dans la préparation du TiO₂.
  • concernant l’exposition par voie orale, une utilisation sûre n’est indiquée que lorsque l’absence d’une fraction ultrafine dans les pigments de TiO2 peut être démontrée par une méthodologie appropriée.

Le SCHEER rappelle que les résultats des études in vitro montrent un risque accrû du TiO₂ à l’échelle nano1Cf. page 9: « it can be observed that in studies on TiO2 in nanosize, the results (mainly in vitro studies) show higher probability of positive response than in studies on microsize or with sizes slightly above 100 nm. It is possible that a probability of a genotoxic effect diminishes as the size of TiO2 increases, and the observed positive effects can depend on the presence of a nanofraction”. Il rappelle également qu’il incombe aux fabricants de démontrer de manière méthodique l’absence de toute fraction ultrafine, ou d’une fraction ultrafine négligeable, dans les préparations pigmentaires de TiO2. 

Le SCHEER conclut en préconisant la poursuite des recherches pour évaluer la sécurité du TiO2 pigmentaire dans les jouets, notamment en réalisant des études sur la génotoxicité, la distribution de la taille des particules, ainsi que la libération de TiO2 à partir des jouets et des matériaux.


Les prochains RDV nano

6
Juin
2024
Maîtrise des risques liés aux nanomatériaux (CEA, Grenoble)
Grenoble
Formation
  • Sensibilisation destinée aux personnels au contact de nanomatériaux en phase de recherche, formulation, production, maintenance, nettoyage, entretien… ainsi qu’aux animateurs ou ingénieurs de sécurité, chefs d’installation, chefs de laboratoires où sont manipulées des nanoparticules.
  • Organisateur : INSTN Grenoble (CEA)
  • Au programme : impact potentiel sur la santé ; métrologie et protections ; maîtrise des risques potentiels liés aux nanomatériaux ; prise en compte des aspects sociétaux
  • Site internet : https://instn.cea.fr/formation/maitrise-des-risques-lies-aux-nanomateriaux-sensibilisation
6
Juin
2024
Nanomatériaux et Santé (ANSES, Maisons-Alfort)
Maisons-Alfort
Comité de dialogue
10
Juin
2024
Nanoparticles NPC-24 (Ecole polytechnique fédérale, Zurich)
Zurich
Conférence
  • 27ème Conférence sur les nanoparticules
  • Du 10 au 14 juin 2024
  • Organisateur : Ecole polytechnique fédérale (EPF) de Zurich
  • Site internet : https://npc24.scg.ch

Notes and references

  • 1
    Cf. page 9: « it can be observed that in studies on TiO2 in nanosize, the results (mainly in vitro studies) show higher probability of positive response than in studies on microsize or with sizes slightly above 100 nm. It is possible that a probability of a genotoxic effect diminishes as the size of TiO2 increases, and the observed positive effects can depend on the presence of a nanofraction”